Sur le projet

This post is also available in: en es pt-pt

Atlantic Youth Creative Hubs (AYCH) est un projet conçu pour intégrer les meilleures pratiques et connaissances, en soutenant les jeunes talents et leur éducation, l’esprit d’entreprise et l’employabilité à travers le développement de compétences créatives et technologiques.

Il est cofinancé par le FEDER dans le cadre du programme INTERREG Espace Atlantique.

Le projet vise à développer un modèle innovant pour renforcer l’entrepreneuriat des jeunes, scolarisés ou à la recherche d’un emploi, en ciblant le domaine attractif des industries créatives. Dans les espaces de travail pluridisciplinaires (Hubs), il doit permettre la rencontre entre jeunes issus d’horizons différents et les acteurs facilitateurs (espaces de coworking, structures de soutien), soutenir les jeunes (structures d’intégration, d’orientation ou de formation) et les fablabs. places, professionnels dans les industries ciblées).

S’appuyant notamment sur le développement d’activités typiques des start-up et de la nouvelle économie (hackathons, week-ends start-up, dispositifs d’incubation et d’accélération …), il aidera les participants à long terme à mieux connaître l’entrepreneuriat, à faire leurs projets émergent, pour accompagner certains d’entre eux à la mise en place d’activités et pour diriger les autres vers des formations, des stages ou des emplois.

Atlantic Youth Creative Hubs met en œuvre un solide système de coopération transnationale en 4ple hélice qui permet:

– La fertilisation croisée de l’expertise des réseaux de prescripteurs et d’experts dans la construction de l’offre d’accès à l’entrepreneuriat pour les jeunes.

– Ouverture au monde des jeunes participant au projet (échanges en ligne et en visioconférence avec des jeunes d’autres pays ayant une approche différente de l’entrepreneuriat – pays anglo-saxons en particulier – et pour une partie d’entre eux, participation à des événements à l’étranger )

-La collaboration entre des acteurs qui ne se connaissaient pas (Université, Fablabs, Mission Locale, Start-up French Tech, entreprises d’industries créatives)

-Le travail collectif des jeunes qui autrement ne se rencontreraient pas (mission publique, étudiants, lycéens)

– des méthodes de « start-up » au public pour ceux qui ne sont pas habitués à les pratiquer (méthodes de brainstorming / créativité, édition de projet et de business plan, communication et « pitch » …)